mardi 16 octobre 2012

Les Prix de la Critique Théâtre et Danse 2011-2012: les lauréats

Au sein de ses Écuries, Charleroi-Danses accueillait hier la cérémonie de remise des Prix de la Critique Théâtre & Danse 2011-2012. Décernées par un jury composé de journalistes et critiques culturels,  les récompenses s'attachent à honorer humblement les temps forts de la création scénique de la saison précédente.

Sur ce même blog, je vous avais présenté les nominations ainsi que quelques commentaires y afférent. Ont été particulièrement honorés lors de cette soirée La Estupidez du collectif Transquinquennal et La nostalgie de l'avenir de Myriam Saduis. Ces spectacles repartent chacun avec deux prix.

 Voici maintenant la liste des lauréats. Je vous indique le cas échéant les reprises des spectacles récompensés.


Cendrillon - Crédit: Cici Olsson

- Meilleure création technique et artistique: Marie Szernovicz pour la scénographie et les costumes de La Estupidez, de Rafael Spregelburd et création de Transquinquennal.

- Meilleure scénographie: Ronald Beurms pour Le Tour du Monde en 80 jours (Théâtre du Parc) et Les bonnes intentions (Théâtre de l'Ancre/ Théâtre de Poche).


La nostalgie de l'avenir - Crédit: S. Gutwirth
- Espoir féminin: Aline Mahaut, dans La nostalgie de l'avenir, d'après Tchékhov (La Mouette) et mis en scène par Myriam Saduis au Théâtre Océan Nord.

- Espoir masculin: Vincent Hennebicq, dans Baal de Bertolt Brecht, une mise en scène de Raven Ruëll et Jos Verbist (Theater Antigone/ Théâtre National).


- Meilleure découverte: Le signal du promeneur du Raoul Collectif, une coproduction du Théâtre National.

- Meilleur auteur: Cathy Min-Jung, pour Les bonnes intentions, éd. Lansman.

Mamma Medea - Crédit: M. Debelle
- Meilleure comédienne: Claire Bodson, dans Mamma Medea de Tom Lanoye. Une mise en scène de Christophe Sermet roduite par le Théâtre du Rideau de Bruxelles (installé au Kriekelaar pour cette création).

- Meilleur comédien: Pierre Sartenaer, dans La Estupidez de Rafael Spregelburd et création de Transquinquennal.

- Meilleur seul-en-scène: Le Carnaval des Ombres, de et par Serge Demoulin, mise en scène de Michael Delaunoy pour cette production du Théâtre du Rideau de Bruxelles (Atelier 210).
Le Carnaval des Ombres - Crédit: A. Contu

- Meilleur spectacle jeune public: Un petit soldat de plomb, une production de la compagnie Arts et Couleurs.

- Meilleur spectacle de danse: Migrations, de la compagnie Mossoux-Bonté.

- Meilleure mise en scène: Myriam Saduis pour La nostalgie de l'avenir, d'après Tchékhov (La Mouette) au Théâtre Océan Nord.

- Meilleur spectacle: Cendrillon, de Joël Pommerat, une production du Théâtre National et du Théâtre de la Monnaie, avec la compagnie Louis Brouillard.

- Prix Bernadette Abraté: Josse De Pauw, pour l'ensemble de sa carrière.

Où revoir certains de ces spectacles?


Les bonnes intentions - Crédit: B. Mullenaerts
- Le Tour du Monde en 80 jours, inspiré de Jules Verne et mis en scène par Thierry Debroux au Théâtre Royal du Parc du 24 mai au 2 juin 2013.

- Les bonnes intentions, de et par Cathy Min-Jung au Théâtre de Poche du 10 au 24 novembre 2012.



- Mamma Medea, de Tom Lanoye mis en scène par Christophe Sermet du 16 au 18 octobre au Théâtre Royal de Namur et les 29 & 30 novembre au Next Arts Festival de Tournai.

- Le Carnaval des Ombres, de et par Serge Demoulin. En tournée jusqu'en avril 2013 au moins.

- Le signal du promeneur, du Raoul Collectif en tournée fin 2012-début 2013.

- Un petit soldat de plomb, par la Compagnie Arts et Couleurs en tournée.

- Cendrillon, de Joël Pommerat en tournée et de retour au Théâtre National du 27 novembre au 31 décembre.

Retrouvez également les commentaires des jurés des Prix de la Critique ainsi que les archives de la cérémonie sur le site: www.lesprixdelacritique.be

1 commentaire:

  1. une fois de plus, les conspirateurs ont eu le nez fin !
    merci Nicolas

    RépondreSupprimer